Que faut-il savoir des symptômes de la mycose vaginale et de son traitement ?

Les malades vaginales de même que des infections sont de plus en plus fréquentes chez les femmes. En effet, les causes de ses infections sont diverses et varient d’une femme à une autre. Pour les cas de des mycoses vaginales, on peut dire que les causes sont principalement relatives à des champignons en raison d’un manque d’hygiène. Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ? Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale et quelles en sont les possibilités de traitement ?

La mycose vaginale : qu’est-ce ce que c’est ?

La mycose vaginale encore appelée candidoses vaginales est une infection dont la présence se manifeste par des démangeaisons. La mycose vaginale crée également des inflammations de la vulve puis du vagin. En fait les causes éventuelles de la mycose vaginale sont des levures (comme le candida albicans) vivant sur les muqueuses de la partie génitale de la femme.

On peut aussi reconnaître quelques fois la flore microbienne qui est un micro-organisme présent dans les organes comme une cause possible. Par ailleurs, retenez que plusieurs causes ou circonstances peuvent faciliter la multiplication de cette infection chez les femmes. On peut noter entre autres les traitements antibiotiques, la présence d’une grossesse, l’adoption de pilules contraceptives, les nettoyages abusifs de la partie intime ou vagin.

La médecine reconnaît également les bains dans des piscines mal désinfectées comme susceptibles de transmettre des infections vaginales chez les femmes, dont la mycose vaginale, car la partie intime n’est nullement protégée.

Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale

En dehors des démangeaisons du vagin et de la vulve, cette infection présente aussi des dysfonctionnements de la santé qui s’expliquent à travers des pertes (jaunes ou blanches) de même que des ruissellements de nature épaisse et blanchâtre.

Parfois il y a des symptômes qui obligent de faire immédiatement appel à un médecin pour identifier les champions microscopiques responsables (candida albicans ou autres champions vivant dans les muqueuses) ou éventuellement la flore microbienne qui peut provoquer cela afin d’éviter d’autres désagréments.

Si, par exemple, les pertes vaginales ont une très mauvaise odeur ou si elles deviennent jaunes ou vertes ou si elles prennent toute autre forme que vous ne comprenez pas, informez-en immédiatement votre médecin afin qu’il vous prescrive le traitement approprié.

Quels sont les traitements possibles en cas de mycoses vaginales ?

Si la personne dont la santé vaginale est menacée par les mycoses sollicite à temps les médecins, ceux-ci peuvent proposer le traitement adapté à son cas. En effet, le médecin analyse en premier lieu les muqueuses génitales afin de diagnostiquer avec assurance la mycose vaginale.

Ensuite de cela, il procède à un prélèvement pour distinguer la nature du champion en cause, car il existe plusieurs sortes de champignons. Cela permet aussi d’identifier une MST éventuelle cachée par les mycoses. Enfin le médecin recommande le traitement en fonction du diagnostic.

Il examine aussi votre partenaire sexuel.  Si votre cas est grave, vous pouvez même subir un traitement oral. Dans le cas contraire, on peut vous recommander des produits à appliquer dans la partie intime.

A propos

Vous trouverez sur ce site de cliniques santé les articles sur des actualités, des anecdotes et des astuces en matière de santé et de bien-être.

Rubrique
Partagez