Intoxication alimentaire : que faire en cas de symptômes ?

L’intoxication alimentaire se définit comme ingestion d’aliments ou de substances contaminés. Elle se traduit par des nausées, des douleurs abdominales, la diarrhee et est d’origine microbienne ou bactérienne. Elle affecte la sante des personnes concernées même si elle est bénigne.

Connaître les symptomes liés aux intoxications alimentaires

Si vous souffrez de ce mal, de nombreux symptomes peuvent vous alerter. La survenue à répétition de la diarrhee, nausées et vomissements sont les premiers signes de reconnaissance de cette contamination. Les crampes dans l’abdomen accompagnées ou non de fievre ainsi que la présence de sang dans les selles sont aussi des indices à ne pas négliger.

Ces divers symptomes doivent faire objet d’une consultation médicale dans les brefs délais. La gastro enterite est une maladie causée par des bacteries qui entraîne l’inflammation des parois de l’estomac et de l’intestin. Les manifestations de la gastro surviennent au-delà de 24 heures après l’ingestion du repas. En ce qui concerne la seconde, ses signes démarrent quelques heures après.

Mesures à prendre en cas d’une intoxication alimentaire

Quand survient une telle infection, il n’est pas souhaitable de démarrer un traitement médicamenteux. Il est donc recommandé de patienter jusqu’à la disparition complète des signes (trois jours maximum). Le mieux à faire est de rester chez vous afin d’éviter tous risques de contaminations possibles. Cependant, il est possible de calmer les douleurs ressenties par le patient avec des antalgiques.

Seul un medecin pourra vous aider à trouver la meilleure posologie et à réduire vos maux de tête, la fievre ou malaises abdominales. Le médecin peut également prescrire un anti-diarrhéique et un anti-vomitif si les selles et vomissements vous font perdre beaucoup d’eau. Il faudra compenser cette perte par une hydratation régulière. L’eau est la meilleure boisson recommandée à cet effet.

Si les médicaments participent au soulagement de ces symptomes, il importe de ne pas oublier de vous alimenter dès que l’envie vous prend. Fractionnez vos repas en choisissant des légumes pour commencer. Les aliments comme la banane, la compote, le poisson cuit sont à privilégier. IL en est de même pour les pâtes et la pomme de terre. Les confiseries et boissons sucrées sont à mettre de côté ; les produits comportant de la caféine aussi.

Conditions d’une consultation médicale et conseils pour lutter contre les intoxications alimentaires

Consulter un professionnel de sante pour une intoxication alimentaire n’est pas toujours impératif. Néanmoins, lorsque les malaises vont au-delà de trois à quatre jours, consulter un medecin devient chose incontournable. Retenez donc que quand les crampes abdominales sont intenses et qu’il y a des difficultés de respiration vous pouvez voir un généraliste. Ceci est pareil si les selles sont sanglantes ou qu’il y a des difficultés de déglutition.

Nombreuses sont les personnes qui sont victimes d’une infection par aliments périmés. Raison pour laquelle, il urge d’appliquer les consignes de conservation des denrées. Il faut donc laver correctement les fruits et légumes avant utilisation. Pareil pour les herbes, ustensiles et tout objet de cuisine ou aliment. Respectez, la chaîne de froid et ne pas remettre les produits décongelés au congélateur est nécessaire. Faites cuire les viandes à cœur et vérifiez les délais de péremption des aliments avant achat afin de ne pas consommer les bactéries nuisibles.

 

 

L’intoxication alimentaire et la gastro enterite sont des maux causés par des bacteries contenues dans les denrées. Il importe donc d’appliquer diverses précautions pour lutter contre elles. En cas de gastro, il faut rapidement se rendre à l’hôpital. C’est une maladie qui demande des soins..

 

A propos

Vous trouverez sur ce site de cliniques santé les articles sur des actualités, des anecdotes et des astuces en matière de santé et de bien-être.

Rubrique
Partagez